Le système cubain prouve qu’investir dans la prévention est payant. Cuba est réputé pour ses excellents résultats en matière de santé. Au cours de l'année écoulée, l’action des brigades sanitaires cubaines dans la lutte contre le coronavirus a régulièrement fait l'actualité. Des brigades médicales ont été envoyées dans plus de 30 pays. Et ceux qui se sont déjà rendus à Cuba auront probablement remarqué que les Cubains ont une connaissance approfondie des sujets de santé les plus divers.

Cuba a réaffirmé son attachement au multilatéralisme et à la coopération internationale pour assurer une réaction efficace contre le coronavirus. Les vaccinations sur l'île sont en cours.

Au bout de 5 mois de présidence, Biden n'a encore levé aucune des 243 « sanctions » supplémentaires imposées par Trump à Cuba, dont 55 l'ont été en pleine pandémie.

Il est clair que l'Union européenne n'a pas de réponse adéquate aux sanctions extraterritoriales que les États-Unis imposent aux entreprises qui commercent avec Cuba, mais aussi avec l'Iran et la Russie. C'est pourquoi la commission INTA sur le commerce extérieur du Parlement européen a commandé une étude sur d'éventuelles réactions d’opposition plus énergiques de la part de l'Europe. Nous avons relevé ci-dessous quelques-unes des conclusions de cette étude.

Le premier secrétaire du Parti communiste de Cuba (PCC) et chef de l'État, Miguel Díaz-Canel, a annoncé qu'il entamera cette semaine une tournée de réunions pour assurer la continuité du huitième Congrès du PCC, qui s'est tenu en avril dernier.

 

Cela fait des dizaines d'années que le sucre n'est plus le principal produit d'exportation de Cuba. Il a cédé la place aux services médicaux, au tourisme, aux transferts de fonds et au nickel. Pourtant, le sucre rapporte encore à Cuba des centaines de millions de dollars par an. Il est non seulement exporté en tant que tel, mais sert aussi  à la production d'énergie, d'alcool et d'alimentation animale, entre autres, à Cuba même. 

En 1959, le Che s'est rendu à Gaza à l'invitation de Gamal Abdel Nasser, alors président de l'Égypte, qui avait convoqué la conférence de Bandung en 1955.

Le 10 avril 2021, lors du "Débat sur le socialisme au XXIe siècle", organisé par le Parti des travailleurs brésiliens (PT) et sa fondation affiliée Perseu Abramo, l'ancien ministre cubain de la culture, écrivain et membre de l'Assemblée nationale cubaine, Abel Prieto, a prononcé un discours qui, traduit de l'espagnol, est documenté ici. (jW)

Ces quatre dernières années, le gouvernement Trump a systématiquement durci le blocus étasunien contre Cuba. Le blocus est un régime de sanctions financières, commerciales et économiques qui vise à faire pression sur le gouvernement cubain pour qu'il procède à des changements politiques internes. Pour ainsi dire, en vain.

Vendredi 7 mai, le ministère cubain des Affaires étrangères a vivement réagi à la décision du gouvernement colombien de déclarer « persona non grata » le premier secrétaire de l'ambassade de Cuba à Bogota, Omar Rafael Garcia Lazo, l’accusant de mener des « activités incompatibles » avec sa position diplomatique.

Pages